La mini encyclopédie du no-poo !

Bonjour à tou.te.s ! Aujourd’hui je vous retrouve pour un article que vous êtes nombreu.ses.x à attendre (je vous en avais parlé ici), j’ai nommé : la mini-encyclopédie du no-poo ! Avec Ana, une passionnée du cheveu elle aussi, nous avons tout mis en oeuvre pour référencer le plus possible de méthodes de no-poo, ainsi que les explications vous permettant de les essayer ! 😀 Nous espérons que cet article pourra venir en aide à toutes les personnes à la recherche d’une nouvelle méthode, débutantes ou non ! 🙂

C’est un article à garder précieusement si vous êtes dans une démarche de soin naturel du cheveu, nul doute qu’il pourra vous être tôt ou tard d’une aide précieuse 🙂 (Si vous ne savez pas ce qu’est le no-poo, je vous invite à lire cet article pour une meilleure compréhension ! -Léa)
Nous vous conseillons d’ailleurs de ne pas tout lire d’une seule traite (sauf si vous souhaitez vous aussi devenir une encyclopédie haha !), mais de revenir y piocher des informations à chaque fois que vous en aurez besoin !

Nous avons fait le choix conscient de nous limiter à ce qui est exclusivement utilisable pour se laver les cheveux avec des ingrédients les plus bruts possible, et d’origine animale ou végétale, c’est le principe même du No Poo ! 🙂 Nous ne mentionnerons donc pas les ingrédients qu’il est possible d’ajouter à votre base lavante pour obtenir d’autres bénéfices.

Nous tenions toutefois à ouvrir une petite parenthèse au sujet des huiles essentielles : quand on commence le no poo on a souvent envie de retrouver les textures des produits conventionnels et surtout leurs senteurs, c’est souvent ce qui nous manque le plus, alors la tentation des huiles essentielles est souvent bien forte. Nous rappelons que les huiles essentielles ne sont pas des parfums, des senteurs etc. Ce sont des concentrés de principes actifs très puissants qui peuvent devenir vraiment dangereux si on n’adopte pas quelques précautions. Si vous souhaitez utiliser des huiles essentielles avec votre no-poo, nous vous invitons donc à visiter ce lien qui pourra vous être très utile !

 

Comme c’est un article assez long, en voici le sommaire pour vous aider à aller droit au but :

1 – Poudres de plantes :

– Reetha/Ritha/Aritha
– Shikakai
– Sidr
– Henné neutre

2 – Produits animaux :

– Oeufs
– Miel

3 – Argiles :

– Ghassoul/Rhassoul
– Argiles verte et blanche

4 – Farines :

– Pois chiche, quinoa, seigle, riz, soja

5 – Infusions/décoctions :

– Saponaire
– Marron d’Inde
– Lierre
– Bois de Panama

6 – Savons :

– Savon saponifié à froid
– Savon d’Alep
– Savon de Marseille

7 – Shampoings “secs” et shampoings doux :

– Fécule de maïs / Arrow root / Poudres de racine d’Iris, de pivoine, d’ortie, de thé vert / Ghassoul / Argile blanche
– Aloé vera
– Compote
– Marc de café

8 – Water only / Acid only

 

Précision importante : tout au long de l’article, le terme “shampoing” est souvent utilisé seul. Nous distinguons donc le shampoing industriel du shampoing “naturel” plus brut et d’origine animale ou végétale, lorsque nous utilisons le terme “shampoing” nous qualifions n’importe quel ingrédient ayant une action lavante ou absorbante. Ainsi ne soyez pas surpris de lire “shampoing aux oeufs (ou shampoeuf pour les intimes ^^)/shampoing aux poudres” etc, que nous mettons en opposition au terme “shampoing industriel” (à comprendre : issu de la pétrochimie) qui lui définit tous les shampoings du commerce contenant des ingrédients nocifs pour le corps et l’environnement.

 

 

 

1 – POUDRES DE PLANTES 

 

Poudres de plantes
Tout d’abord, nous allons parler des poudres de plantes. Il s’agit de plantes et végétaux possédant des pouvoirs lavants et différentes vertus.
Afin d’utiliser ces poudres en tant que shampoing, il suffit de les réhydrater avec de l’eau jusqu’à obtenir une pâte, qu’on applique sur le cuir chevelu et qu’on laisse poser entre 5 et 20 minutes avant de rincer scrupuleusement.

Afin d’éviter l’assèchement pouvant être provoqué à terme par certaines poudres de plantes, il est préférable de ne pas les utiliser tous les jours et espacer au maximum les lavages. Par ailleurs, les ingrédients que vous ajouterez à vos poudres ainsi que les soins et les masques que vous apporterez à vos cheveux devraient leur permettre d’être en parfaite santé sur le long terme.

A noter que toutes les poudres de plantes apportent des nutriments et des vitamines aux cheveux, elles sont fortifiantes, démêlantes et apportent brillance, douceur et volume. Leur éventuel coté asséchant est le plus souvent lié à une mauvaise utilisation (lavage trop fréquent, temps de pose trop long ou trop court, rinçage mal effectué, ingrédients ajoutés qui ne conviennent pas aux cheveux etc.).
Une fois que vous savez ça, il ne manque plus qu’à toutes vous les présenter et vous expliquer les spécificités particulières à chacunes ! C’est parti ! 😀

 

– Reetha/Ritha/Aritha (Sapindus Mukorossi) :

poudre de reetha no poo
[https://www.madame-tignasse.com/blog/no-poo-poudres-lavantes-sidr-shikakai-reetha-b29.html]

Elle est obtenue grâce au broyage des noix de Sapindus Mukorossi qu’on appelle aussi noix de lavage lorqu’elles sont utilisées pour faire de la lessive ou des produits ménagers.
Très riche en saponines, la Reetha nettoie parfaitement les cheveux en douceur.
Elle assainit le cuir chevelu et aide à lutter contre les pellicules.

 

– Shikakai (acacia conina) :

Poudre de shikakai
[https://www.darkforest.co/products/shipwrdf]

“Shikakai” signifie « fruit pour les cheveux », il est riche en saponines (lavant), astringent (resserre les pores et les écailles) et peut foncer les cheveux.
Le shikakai prévient l’apparition des pellicules grasses.
Attention, il s’agit d’une poudre très volatile, il est donc préférable de ne pas l’approcher des voies respiratoires, d’utiliser un masque pour la manipuler ou de le faire proche d’une source d’humidité afin que les particules soient captées par l’eau (en ayant les cheveux déjà mouillés par exemple).
Ph acide.

 

– Sidr/Jujubier (Ziziphus) :

Poudre de sidr
[https://www.ricinshop.com/produit/sidr-en-poudre-jujubier/]

Poudre des feuilles de jujubier broyées, il présente des propriétés lavantes et astringentes.
Le Sidr favorise et entretient les colorations végétales, le henné, l’indigo et le katam.
Riche en mucilages, la poudre de Sidr apaise les affections de la peau et du cuir chevelu (elle prévient notamment l’apparition des pellicules).
Dispose d’un PH acide.

 

– Henné neutre (Cassia auriculata) :

Henna leaves with powder
[https://www.labelleadresse.com/cheveux/soin-naturel/soigner-cheveux-henne-neutre.html]

Issu de la feuille de cassia auriculata, le henné neutre est une poudre non colorante contrairement aux autres hennés, mais il peut réchauffer un blond cendré alors attention aux accumulations.
Il peut être utilisé pour laver les cheveux.
Le henné neutre renforce la fibre capillaire, aide à équilibrer la production de sébum et joue un rôle apaisant et assainissant pour le cuir chevelu, agissant ainsi sur la diminution des pellicules.
Il serait à priori également efficace comme traitement et préventif anti-poux.
Temps de pose : 20 minutes maximum sur cheveux clairs, 1h maximum sur cheveux foncés (mais il est relativement inutile de laisser poser aussi longtemps)

 

 

2 – Produits animaux 

 

– Oeufs :

Oeufs
N’importe quel oeuf peut être utilisé pour laver les cheveux. Le jaune possède des propriétés nourrissantes tandis que le blanc dispose de molécules tensioactives, il est donc lavant. On peut ainsi utiliser l’oeuf entier ou simplement le blanc.
L’oeuf entier lavera et nourrira vos cheveux normaux et secs, tandis que le blanc seul viendra en aide aux cheveux gras. Il est possible également d’utiliser le blanc sur les racines et le jaunes sur les longueurs.
Pour l’utiliser en guise de shampoing, cassez un ou deux oeufs dans un bol (jaune+blanc ou blanc seul) et battez-les jusqu’à obtenir un mélange homogène. Il n’est pas nécessaire de faire monter les blancs en neige. Ajoutez-y une cuillère à café de vinaigre de cidre et un peu d’eau tiède. Vous pouvez verser ce mélange dans une bouteille afin de faciliter l’application.
Ensuite, sur cheveux mouillés, répartissez le mélange sur votre cuir chevelu et massez doucement. Laissez poser quelques minutes puis rincez avec une eau tiède (Attention : l’eau chaude est proscrite, elle risquerait de cuir l’oeuf dans vos cheveux !)

 

– Miel :

Miel
Préférer le miel de bonne qualité/bio, qui est plus pur et riche que le miel industriel (ne contenant parfois même aucune trace de miel…).
Le miel en plus d’être un très bon hydratant et un ingrédient très doux pour les cheveux possède des propriétés lavantes lorsqu’on le laisse poser plus de 2 heures.
Pour vous laver les cheveux avec, versez dans un bol l’équivalent de deux cuillères à soupe de miel. Ajoutez-y quelques gouttes d’eau chaude afin de fluidifier le mélange sans le rendre vraiment liquide.
Avec vos doigts ou à l’aide d’un pinceau applicateur répartissez scrupuleusement le miel sur l’intégralité de votre cuir chevelu et éventuellement vos longueurs. Attachez vos cheveux en hauteur s’ils sont longs, et protégez ces derniers à l’aide de papier cellophane, d’une charlotte de douche ou tout autre accessoire permettant de les maintenir au chaud et d’éviter les coulures.
Vous n’avez plus qu’à laisser poser au minimum 2h (vous pouvez le laisser poser beaucoup plus longtemps, toute une nuit par exemple) et ensuite rincer vos cheveux. Ces derniers seront propres et hydratés en profondeur !

 

 

3 – Argiles

 

– Ghassoul/Rhassoul :

Ghassoul
[http://www.ormenis.com/plantes-g/382-ghassoul-poudre.html]

Le ghassoul ou rhassoul est une argile marocaine provenant de la région du Moyen Atlas. Son équivalent français est le Rassal.
Il dispose de très bonnes capacités lavantes tout en restant très doux pour les cuirs chevelus sensibles. Il ne contient pas de tensioactifs, son action lavante est obtenue grâce à sa très grande capacité d’absorbtion du sébum et des impuretés, il respecte ainsi l’équilibre naturel de la peau.
Au même titre que les poudres de plantes et les autres argiles, on le réhydrate afin d’obtenir une pâte que l’on applique puis laisse poser 5 à 30 minutes sur le cuir chevelu. Avant de rincer, il est très important de passer un premier jet d’eau léger sur les racines et de bien masser afin que le ghassoul agisse correctement et surtout se rince correctement.
Une fois ceci fait, vous n’avez plus qu’à rincer vos cheveux !
PH basique, un rinçage acide est donc nécessaire, se référer à « acid only » en bas de l’article ! 🙂

 

– Argiles vertes et blanches :

Argiles verte blanche
[https://www.annuairevert.com/dossier/l-argile-naturelle-retour-a-la-terre-93.php]

Comme toutes les autres argiles, les argiles vertes et blanches sont lavantes. Leur action est liée à leur capacité d’absorber les impuretés dont le sébum, la pollution, les poussières etc. On l’utilise en la réhydratant jusqu’à former une pâte, on l’applique sur cheveux humides puis on masse, en veillant à ce que l’argile ne sèche pas. Au rinçage, les cheveux seront totalement débarrassés des saletés et seront de nouveau propres !
Vous pouvez aussi utiliser l’argile en guise de shampoing sec, nous en parlons un peu plus en détail plus bas dans l’article 😉
Les argiles ont des vertus purifiantes et assainissantes de par leur forte capacité d’absorption, certaines sont plus douces que d’autres (l’argile blanche est par exemple plus douce que la verte).
A noter que l’argile fait dégorger les colorations.

 

 

4 – Farines

 

Farines
[https://www.academiedugout.fr/articles/farine-mode-demploi_1909]


– Pois chiche, quinoa, seigle, riz, soja :

Nous avons choisi de réunir les farines dans une seule catégorie, d’une part car leur action est très proche, d’autre part car certaines farines se font discrètes et il est compliqué de trouver suffisamment d’informations à leur propos. Voilà, vous savez tout ! 😀
La farine donc… Au delà de faire des gâteaux (miam !), elle lave aussi les cheveux. Attention, pas toutes ! Les farines de pois chiche, de quinoa, de seigle, de riz et de soja sont particulièrement indiquées pour cet usage parce qu’elles contiennent de la saponine (ex : pois chiche) ou de la lécithine (ex : soja) 😉
Pour les utiliser, le principe est simple et le même que pour les argiles et les poudres de plantes ayurvédiques : on réhydrate la farine à l’aide d’un peu d’eau jusqu’à obtenir une pâte assez épaisse pour qu’elle puisse être appliquée sans dégouliner. On l’applique sur cheveux mouillés, on masse bien le cuir chevelu et les racines, puis on rince !

[Petit aparté pour le pois chiche : de la même façon qu’il remplace très bien l’oeuf en cuisine, il peut aussi le remplacer pour le shampoing, que ce soit avec la farine ou même avec le jus de pois chiche (même procédé que le blanc d’oeuf). Egalement, puisqu’il dispose d’un PH basique, un rinçage acide est donc nécessaire, se référer à « acid only » en bas de l’article :P]

 

 

5 – Infusions/décoctions

 

Infusions
Pour cette méthode, le procédé est à chaque fois le même : on utilise une plante, idéalement ramassée dans la nature (la saponaire, le marron d’inde et le lierre se trouvent assez facilement en France métropolitaine) que l’on laisse infuser hors du feu (infusion = feuilles, fleurs, bourgeons..), ou que l’on fait bouillir en laissant sur le feu (décoction -> écorces, racines, tiges, ..).
Ensuite on laisse refroidir le tout, on filtre et on récupère l’eau lavante.
On l’utilise soit versée directement sur les cheveux, soit pulvérisée à l’aide d’un vaporisateur (ce qui est tout de même plus simple et plus économique, dixit Ana haha !).
Ensuite, on frictionne, on laisse poser le temps de finir de lire l’article, et on rince à l’eau claire en ajoutant un peu de vinaigre ou de citron 😉

Voici les plantes que l’on peut utiliser pour cette méthode :

– Saponaire (sommités fleuries et racines) :

Saponaire
[http://www.loire-et-biodiversite.com/2015/07/fleur-du-jour-la-saponaire-officinale.html]

La saponaire est, comme son nom l’indique, l’une des plantes les plus riches en saponines. Vous l’aurez compris si vous avez lu l’article depuis le début, la saponine est un agent nettoyant très doux mais efficace !
Pour réaliser votre shampoing/eau de lavage à base de saponaire, vous aurez besoin de :
– 500ml d’eau
– 50g de saponaire séchée (racines ou sommités fleuries)
Pour la racine : Faire bouillir l’eau, mettre les racines sans baisser ni couper le feu quelques minutes, laisser refroidir, et filtrer.
Pour les sommités fleuries : Faire bouillir l’eau, couper le feu, ajouter la plante dans l’eau le temps que ça refroidisse, et filtrer.

 

– Marron d’inde :

Marron d'inde
Même principe, même procédé, sauf que le marron est doté d’une écorce, alors une décoction sera plus appropriée.
Vous aurez besoin de :
– 100ml d’eau
– 100g de marrons d’inde
On coupe les marrons en morceau, on fait bouillir l’ensemble quelques minutes, on laisse refroidir, et on filtre. Les marrons d’Inde ne sont pas comestibles (sauf si vous comptez nous quitter avant la fin de l’article, à vous de voir…) contrairement aux châtaignes. Par contre la pulpe est recyclable en lessive 😉
Pour distinguer les marrons et les châtaignes : les châtaignes sont dotées d’une petite houppette, sont parfois deux, trois ou plus dans une bogue très très piquante comme un oursin (bah oui, elles sont comestibles donc faut qu’elles se fasse mériter 😛 ) alors que le marron est le plus souvent solitaire dans une bogue un peu piquante mais plutôt semblable à du cuir d’autruche…

 

– Lierre (Hedera Helix) :

Lierre
Vous aurez besoin de :
– 100g de feuilles de lierre coupées en morceaux
– 100ml d’eau
Tout comme les marrons, une décoction est plus appropriée, et c’est recyclable en lessive 😉

 

– Bois de panama (écorce de Quillaja Saponaria du Brésil) :

Bois de panama
[https://www.smaragdine.fr/lexikon/bois-de-panama/]

Vous aurez besoin de :
– 50g de bois de panama
– 1L d’eau
Ce bois étant une écorce, une décoction est alors nécessaire pour en extraire le principe actif.

 

 

6 – Savons

 

Les savons en général sont plutôt classés comme “Low Poo” car ils sont composés de tensioactifs (huiles saponifiées) que les “No Poo” n’ont pas. C’est ce qui différencie ces deux catégories.
Il est tout à fait possible de se laver les cheveux avec des savons pour le corps, et oui !
Attention, à certaines conditions : il faut que ce soient des savons contenant uniquement des huiles végétales saponifiées.
Parmi les savons adaptés aux cheveux, on peut mentionner les Savons SAF (Saponifiés A Froid), le savon d’Alep et le savon de Marseille ! Ils s’utilisent de plusieurs manières, à vous de trouver la vôtre !
La méthode de Léa, aux cheveux bouclés et longs : « Sur cheveux mouillés, j’applique le savon directement sur les racines, et je frotte. Ça ne moussera alors pas énormément, et c’est normal. Je rince les cheveux une première fois, puis j’applique de nouveau du savon : cette fois, la mousse sera bien plus généreuse, c’est gagné ! Je rince le tout, en terminant de préférence avec une eau vinaigrée (1L d’eau + 3 cuillères à soupe de vinaigre), et le tour est joué 🙂 »
La méthode d’Ana, aux cheveux souples, quand elle avait les cheveux mi-longs (aujourd’hui rasée et exclusivement aux Water Only) : « Pour le savon de Marseille qui a tendance à durcir et craqueler en séchant, je frotte directement mon crâne avec le savon SOUS l’eau qui coule, plusieurs frictions aux mêmes endroits sont nécessaires et j’obtiens en un rien de temps assez de mousse pour organiser une soirée mousse sous ma douche, je masse, je rince. Pour le savon d’Alep qui fond et forme un gel en séchant, je recueille ce gel que j’allonge dans mes mains humides, je masse sur cheveux mouillés, je rince. »

Et toi, tu fais comment ? 😀

Si vous souhaitez vous laver les cheveux avec cette méthode, il faut toutefois veiller à utiliser un savon de qualité. Les savons d’Alep et de Marseille sont victimes d’innombrables contrefaçons, il faut donc en prendre un véritable.
Comment reconnaître un vrai savon (ça vaut également pour le corps !) :

– Alep :

Savon d'alep
Savons Al Bara

Le savon d’Alep se présente sous forme de cube d’aspect assez “brut”, allant de brun clair à brun foncé, estampillé en arabe sur une face. Si vous avez affaire à une jolie savonnette bien régulière ou un savon sous forme liquide, passez votre chemin : c’est très probablement un faux.
Il ne doit contenir QUE des huiles d’olive et/ou de laurier, pas d’huile de palme, de coco, ou de graisses animales.
Il ne doit d’ailleurs jamais contenir plus de 4 ingrédients, à savoir (sans exception permise) : Aqua/Water (eau), Sodium olivate (huile d’olive), Sodium Laurate (huile de baies de laurier), Sodium Hydroxide (soude végétale). Rien d’autre !

 

– Marseille :

Savon marseille
Le vrai savon de Marseille se présente sous la forme d’un cube de 600g. Sa composition doit mentionner précisément 72% d’huile d’olive, pas plus, pas moins, pas d’autres huiles. Il ne doit en aucun cas contenir de graisses animales, ce qui est très fréquent pour les contrefaçons (souvent mentionné “sodium tallowate” dans la composition). Les 6 faces du savon doivent être estampillées de ce fameux “72%” ainsi que du nom de la savonnerie.
Comme le savon d’Alep, il ne doit pas contenir plus de 6 ingrédients, a savoir : Aqua/water (eau), Sodium olivate (huile d’olive) 72%, Sodium Cocoate (huile de coco), Sodium Hydroxide (Soude caustique minérale), Sodium Chloride (sel), Glycerin (qui est normalement végétale, parfois ils l’enlèvent, parfois ils en rajoutent, donc on ne la voit pas toujours sur la composition).
A savoir qu’il n’existe plus que 4 savonniers traditionnels en France métropolitaine : Savonnerie Fer à Cheval, Savonnerie Marius Fabre, Savonnerie du Midi aussi appelée La Corvette, et Savonnerie Le Sérail qui travaille en partenariat avec un revendeur Eclat de Savon. Tout les 4 faisant partie de l’Union des Professionnels du Savon de Marseille (UPSM). C’est-tout. Cette appellation n’étant pas protégée, il est facile de se faire avoir…

 

 

 

7 – Shampoings “secs” et shampoings doux 

Shamp secs
[https://little-idea.fr/shampoing-sec-la-solution-miracle/]

– Fécule de maïs / Arrow root / Poudres de racine d’Iris, de pivoine, d’ortie, de thé vert / Ghassoul / Argile blanche :

Et bien, ça en fait du monde ! Leur point commun ? Ce sont TOUS des ingrédients pouvant servir de shampoing sec ! De par leurs vertus absorbantes, purifiantes, apaisantes et j’en passe, ce sont des poudres qui vont, une fois appliquées sur le cuir chevelu, capter les impuretés et le gras. Un coup de brosse pour enlever la poudre, et les cheveux sont propres !
Elles s’utilisent toutes de la même façon : on répartit la poudre au niveaux des racines/du cuir chevelu à l’aide d’une salière par exemple, on masse légèrement, on laisse poser ou non (si les cheveux sont très gras, mieux vaut laisser poser un peu), puis on brosse et on ébroue la tête en bas pour faire partir tout ça !
Elles sont particulièrement indiquées pour espacer les shampoings et redonner du peps et du volume aux cheveux.
Précaution : veillez à choisir une poudre se rapprochant de la teinte de vos cheveux. Une poudre blanche sur une chevelure brune laissera inévitablement une pellicule grisâtre. A l’inverse, une poudre foncée laissera aux cheveux blonds une teinte un peu plus foncée. A noter : vous pouvez ajouter un peu de poudre de cacao maigre à votre shampoing sec si vous avez les cheveux foncés et que votre poudre est claire ! 🙂

 

– Aloe vera ( Aloe barbadensis ) :

Aloe vera
Elle aussi est un shampoing dit “sec”, car on l’utilise non pas dans le but de laver mais simplement de nettoyer un peu les cheveux entre deux lavages, et qu’elle ne nécessite pas de rinçage.
L’aloe vera est riche en mucilages (c’est une particule qui gonfle au contact de l’eau et qui donne cette texture visqueuse proche de la gomme). Ses mucilages sont réputés apaisants et sont très utilisés pour soigner de nombreuses affections de la peau et du cuir chevelu (dermite, eczéma, psoriasis, pour les plus connues) en laissant une fine pellicule sur la peau.
Idéale pour les cuirs chevelus sensibles, irrités, et sujets aux pellicules. Elle convient parfaitement aux enfants.
Utilisation : on répartit le gel d’aloe vera sur le cuir chevelu et les racines, et on laisse poser ! Plus le temps de pose est long, mieux le résultat sera, ainsi l’idéal est de laisser poser toute la nuit.
Il faut que l’aloe ait totalement séché, ainsi il n’y a alors plus qu’à passer un coup de brosse pour retirer ce qui reste, et c’est tout, pas besoin de rinçage !
Si un effet cartonneux est présent après le brossage, vous pouvez appliquer une légère touche d’huile sur vos cheveux (très peu, afin de ne pas les rendre de nouveau gras), ou les rincer à l’eau.

 

– Compote :

Compote2
La compote est elle aussi un très bon shampoing doux, son action lavante est liée à la présence de pectine dans les pépins. Elle est idéale pour des cheveux peu sales mais ayant besoin d’un petit rafraîchissement. C’est d’avantage un shampoing “sec” (qui permet un petit nettoyage entre deux vrais lavages de cheveux).
Il est préférable de choisir une compote maison ou bio afin d’avoir la certitude que les pépins n’ont pas été retirés et d’éviter les additifs des compotes industrielles qui peuvent parfois réserver quelques mauvaises surprises…
Par son action très douce, elle peut être utilisée chez les enfants même en très bas âge, ou les personnes pratiquant le water-only. Elle convient à une grande majorité de types de cheveux et fait partie des ingrédients qui favorisent l’hydratation.
Ainsi on peut également l’utiliser en complément ou en ajout à d’autres shampoings naturels (poudres de plantes, argiles etc).
Sur cheveux secs ou humides, appliquer d’abord sur les racines puis étendre sur les longueurs, masser et enfin rincer simplement à l’eau claire. On peut y ajouter ce que l’on souhaite, si on le souhaite !
Les cheveux peuvent paraître un peu poisseux tant qu’ils sont humides mais au séchage ça disparaît et les cheveux se révèlent propres et doux.
Temps de pose : 30min si elle est utilisée en simple complément, 3h minimum (jusqu’à plus de 12h) si elle est utilisée seule (en protégeant avec une serviette, un cellophane ou une charlotte).

 

– Marc de café :

marc de café
Le marc de café peut lui aussi être utilisé en guise de shampoing.
De par sa texture c’est un exfoliant doux, il va donc décoller les impuretés et purifier le cuir chevelu. Il a aussi le grand avantage de neutraliser les odeurs !
On pose, on masse, on rince !

 

 

8 – Water only 

 

Water only
[http://www.les-astucieux.com/detartrer-pommeau-de-douche/]

Le water only est une technique de lavage qui consiste à ne “lustrer” les cheveux qu’avec de l’eau. Le sébum étant l’un des meilleurs, si ce n’est LE meilleur soin et le plus adapté qui soit pour les cheveux, cette méthode n’a pas pour but de le supprimer mais de le répartir de façon à ce qu’il profite aux cheveux, sans pour autant leur laisser un effet “sale”.
Contrairement à beaucoup d’idées reçues, dans la “pensée No Poo” nous considérons que le sébum n’est pas quelque chose de sale ou de mauvais en soi et que la meilleure chose à faire pour les cheveux est d’accompagner ce processus plutôt que de le combattre. En théorie c’est davantage le surplus qui est nettoyé, une grande partie étant absorbée par les cheveux !
Pour réussir un water-only, il est fortement conseillé de ne pas attendre d’avoir des cheveux particulièrement gras pour le faire, et de les lustrer en les brossant régulièrement si votre type de cheveux vous le permet. Dans ces conditions vous n’avez plus qu’à les passer sous l’eau en massant délicatement votre cuir chevelu, et pourquoi pas en les brossant sous l’eau de la racine jusqu’à la pointe.
Ça semble dingue, mais c’est pourtant une méthode très largement utilisée : elle laisse les cheveux véritablement propres, pourvu que l’on ait un peu d’entrainement et que les cheveux y soient habitués 🙂
(très personnellement, je n’ai jamais réussis aussi bien un WO qu’en le faisant à l’arrache en me disant que de toutes façons ça ne marcherait pas..! (Ana))

 

 

8bis – Acid only 

 

vinaigre
[https://sante-guerir.notrefamille.com/sante-a-z/trucs-de-grand-mere-contre-les-aphtes-le-vinaigre-de-cidre-o335537.html]

L’eau vinaigrée est utilisée de deux manières : En “rinçage acide” avant de sortir du bain ou de la douche pour resserrer les pores (astringence) et les écailles des cheveux, prévenir l’apparition des fourches, rétablir le ph et dissoudre le calcaire après n’importe quel no-poo de cette liste (surtout avec le ghassoul et le pois chiche qui sont relativement alcalins), ou bien comme méthode à part entière qu’on appellera plutôt “Acid Only” dans ce cas.
L’Acid only est une méthode encore assez peu connue et pourtant très efficace ! On le pratique à l’aide d’une eau vinaigré (vinaigre blanc ou vinaigre de cidre mélangé à de l’eau.). Cette méthode fonctionne car le vinaigre dégraisse et assainit puisqu’il est astringent (provoque une “crispation” de la peau et des muqueuses) et régule ainsi la production de sébum, mais aussi car il équilibre le PH du cuir chevelu (ils restent donc propres plus longtemps qu’avec un autre lavage !).
Résultat : Des cheveux doux, brillants et souples (c’est pas dans une pub ça déjà ? oÔ)
Pour les deux utilisations : Dans une bouteille d’1 litre, remplissez 1cm avec du vinaigre, puis remplissez le reste de la bouteille avec de l’eau. Sur cheveux mouillés, verser ou vaporisez un peu du mélange acide, masser les racines, rincez à l’eau, et répétez l’opération plusieurs fois jusqu’à terminer la bouteille.
N’ayez aucune crainte quant à l’odeur de vinaigre : elle part dès que les cheveux sont secs, vous ne sentirez pas l’alcool indéfiniment !

 

 

Et voilà ! Nous sommes à la fin de cet article ! Si vous l’avez lu en entier d’une seule traite (bravo !), nous vous invitons à reprendre votre souffle quelques instants ! 😛
Nous espérons que cet article sera apprécié, en effet il n’en existe encore aucun de ce genre (en Français en tout cas) et Ana et moi trouvions que cela manquait vraiment, donc le voici 🙂 Si vous avez le sentiment que nous avons oublié quelque chose, n’hésitez pas à le préciser en commentaire, sur la Page Facebook ou via la fiche contact 🙂

Je tiens aussi à remercier très chaleureusement Ana pour sa collaboration. Pour la petite histoire, j’ai rencontré Ana sur un groupe Facebook dédié au no-poo. Lorsque m’est venue l’idée de cet article, j’avais peur de ne pas toujours avoir les connaissances suffisantes sur toutes les méthodes, alors j’ai pensé à Ana ! Nous ne nous étions jamais vraiment parlées, mais j’avais remarqué depuis longtemps qu’elle connaissait un tas de choses sur le sujet, bien plus que moi, et je me suis dit que ce serait génial si elle acceptait de me donner un coup de main. Et…. elle a accepté !! 😀 C’est donc à quatre mains que nous avons rédigé cet article, qui n’aurait jamais été aussi complet et fiable si je n’avais pas eu son soutien.
Donc pour Ana…. Hip hip hip, houraaaaa ! 😀 😀 Une tonne de mercis à toi Ana !! 😀

En espérant vous retrouver nombreux sur la toute nouvelle page Facebook du blog, de mon côté je reviens très vite pour vous proposer un article inédit qui ravira tous les baroudeurs, les adeptes du zéro-déchets, les aventuriers de la salle de bain et bien d’autres ! Je vous garde le suspense et vous dit à très bientôt ! 😀

 

[N’hésitez pas à vous abonner au blog grâce à l’icône touuuuuut en bas de la page, afin de recevoir avant tout le monde les nouveaux articles publiés ! Vous ne recevrez que mes articles, pas de pubs, ni de spams !]

 

 

Publicités

9 commentaires

  1. Bonjour
    Lorsque je me lave les cheveux avec Les produits naturels il me faut oblogatoirement un démêlant sinon je m arrache les cheveux
    De plus cela fait 3 mois Québec je suis au no poo (recette aromazone) et mes cheveux sont ternes
    Il paraît qu’il y a une période de transition
    Vous avez des infos la dessus ?
    Merci

    J'aime

    1. Bonjour,
      Dans un premier temps pour vous répondre, il faudrait que je sache ce que vous utilisez sur vos cheveux. En effet, tous les produits naturels n’ont pas les mêmes propriétés, ne s’utilisent pas de la même façon et ne sont pas nécessairement adaptés à tous les types de cheveux. Il est donc possible que vos cheveux n’aiment pas ce que vous leur proposez et que le souci se règle de lui-même en utilisant autre chose 🙂
      La période de transition existe bel et bien, il s’agit généralement d’une période allant d’une semaine à plusieurs mois durant laquelle les cheveux vont se débarasser des ingrédients chimiques des anciens shampoings industriels, leur texture va changer, ils peuvent se montrer plus abîmés, plus gras… il faut laisser aux cheveux le temps de s’habituer à des choses plus douces, et aussi s’habituer soi-même à voir ses cheveux sans « maquillage » et leur proposer des soins adaptés (les silicones dans les shampoings agissent comme tel : ils maquillent les cheveux. Souvent en dessous de la couche de silicone les cheveux sont abîmés par les années de chimique et nous ne le réalisons qu’en arrêtant les shampoings industriels).
      Selon les ingrédients que vous utilisez pour vous laver les cheveux, l’utilisation d’un dernier rinçage acide peut aider à démêler, ainsi que des après-shampoings naturels comme la crème d’avoine par exemple.
      D’autre part, si vos cheveux sont abîmés par les années de shampoing chimique, il est indispensable de leur proposer des soins nourrissants et hydratants (j’explique tout ça sur cet article : https://bienaunaturel.health.blog/2017/09/19/cheveux-secs-nourrir-ou-hydrater/ )
      En espérant pouvoir vous aider dans votre transition 🙂 même si les choses peuvent parfois être compliquées au départ, ça en vaut vraiment la peine par la suite ! 🙂

      J'aime

  2. Bonjour !
    Waow ! Excellent article ! Ça fait du bien de revoir du contenu complet sur le no-poo surtout depuis la disparition du blog de Mini.

    J’ai commencé le no-poo il y a 3 ans en testant avec un savon Dove car je ne pouvais plus voir en peinture le Head&shoulders qui me graissait les tifs en même pas 48h. Le résultat a été surprenant : cheveux propres pendant 5 jours et boucles superbes. Seul hic : tjrs des pellicules ! Finalement, un savon plein de merdes vaut mieux qu’un shampooing plein de merdes !! CQFD 😉 !
    Puis je me suis renseignée, j’ai testé le Marseille et l’Alep et appris à reconnaître un vrai savon de Marseille.
    J’utilise le Marseille de Marius Fabre car c’est le seul authentique qu’on peut trouver dans toute la France (il y a même un annuaire bien utile sur leur site (https://www.marius-fabre.com/fr/magasins). On peut commander ceux du Fer à cheval mais les frais de port sont dissuasifs et quant à ceux du Sérail, leur production est trop limitée pour être exportée hors de la région PACA. On peut trouver ceux de la savonnerie du Midi sous la marque « maître savon de Marseille »au rayon lessive des supermarchés mais bien vérifier les ingrédients car certains produits de leur gamme sont trompeurs !
    Qd je me lave les cheveux, je fais comme Ana pour appliquer le savon sur mon crâne sauf que j’utilise un gobelet. Il faut vrmt que les cheveux soient archi-trempés pour rendre l’application aisée (et je pense que Léa n’aurait pas besoin de se laver 2 fois les cheveux si les siens étaient trempés dès le 1er lavage 🤔). Je lave aussi les longueurs ce qui me permet d’avoir des cheveux bien propres avec des boucles mieux galbées non-alourdies par la crasse et la poussière.
    Je fais mon dernier rinçage au vinaigre de cidre comme indiqué dans l’article. Ensuite, je trempe mes longueurs dans un gobelet avec qques cl de vinaigre + 10 cl d’eau. Cette solution concentrée est très légèrement collante et je trouve ça pas mal pour garder les boucles lisses et brillantes surtout en hiver. (je me demande même si de l’eau sucrée pourrait être une alternative pour celles qui ont des cheveux secs qui ne supporteraient pas l’alcool du vinaigre 🤔 ?)

    Côté pellicules, pour moi, la formule Marseille + vinaigre est aussi efficace qu’un shampooing anti-pelliculaire de pharmacie. En vacances, je me suis lavée les cheveux tous les jours au savon de Marseille + vinaigre et je me suis débarrassée des pellicules en 2 semaines ! Mon crâne était nickel, j’étais sur le cul ! Depuis je fais 2 shampoings par semaine et j’ai de temps en temps une petite zone de pellicules en croûte qui ne reste pas bien longtemps. Je tiens à noter également que depuis que je suis passée au savon je n’ai plus de boutons ni de pores bouchés dans mon cuir chevelu.

    J’ai également testé l’argile blanche mais je n’ai pas aimé : dur à appliquer et à rincer, ne permet pas de laver les longueurs et laisse un résidu poudreux limite poisseux une fois que les cheveux sont secs. Par contre, l’argile est top pour se débarrasser d’un bain d’huile avant un lavage de cheveux ou comme shampoing sec !

    Voilà mon avis et mes astuces sur ma routine no-poo, c’est certes un peu long mais après un article si intéressant j’avais envie de donner mon avis ! Et vive le no-poo !!

    J'aime

    1. Bonjour Lucie, merci beaucoup pour ce commentaire très complet !
      Tu as bien fait de le partager car à mon sens, toute la théorie du monde ne vaut pas les retours d’expérience de celles et ceux qui utilisent ces méthodes 🙂
      Ton commentaire pourra donc aider les personnes qui se posent des questions quant à l’usage des savons, merci beaucoup 🙂
      Et vive le no-poo ! 😀

      J'aime

  3. Bonjour Bonsoir, je viens tout juste de m’ abonné hier soir après avoir lu l’article sur la nouvelle année . Et je ne regrette pas du tout car vos articles sont super et j’en apprends beaucoup.
    Personnellement j’avais testé le lavage à l’oeuf, mais j’ai arrêté et je me suis mise au rhassoul .
    Donc je me le laver le corps et les cheveux avec cette poudre. Mais après un mois d’utilisation je me suis rendu compte qu’elle m’ irrité beaucoup la peau et le cuir chevelu. Donc j’avais arrêté et repris le lavage chimique pour les cheveux ,le corps juste à l’eau. Mais je vais voir pour testé l’argile blanche ou même les farines .
    Merci pour tous je vous fais pleins de bisous 💋💋😙

    J'aime

    1. Bonsoir 🙂
      Très contente de lire que mon blog vous plait !
      Au sujet du rhassoul, je vous conseillerai d’y ajouter des ingrédients hydratants et nourrissants, il peut en effet (comme beaucoup) être assez asséchant s’il est utilisé seul et souvent 🙂
      J’espère en tout cas que vous trouverez bientôt l’ingrédient parfait pour substituer les shampoings industriels ! N’hésitez pas à revenir me dire ce que vous aurez pensé de vos nouvelles tentatives 🙂 A bientôt ! 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s