Déodorant maison ET efficace !

Efficace, c’est ce qu’il faut retenir! Qui ne s’est jamais retrouvé à 18h, après une course folle pour arriver à l’heure à son rendez-vous après une journée de travail, à se dire « olala, pourvu que je ne sente pas la sueur… » ? J’ose espérer ne pas être la seule ! Il faut se dire les choses franchement : sentir la sueur, c’est pas le top!

Lorsque j’ai entendu parler de déo naturel, j’étais en même temps très tentée, et très réticente. En effet je vouais ma vie aux antitranspirants « efficacité top la classe » certifiés « t’inquiètes tu vas pas puer », et m’en passer se résumait à prendre le risque considérable de focaliser des jours entiers sur l’odeur de mes aisselles… Mais d’un autre côté, les déodorants et antitranspirants que l’on trouve dans le commerce sont véritablement bourrés de saloperies cancérigènes, parabènes, aluminium, alcool et autres perturbateurs endocriniens, et en bloquant la transpiration ils vont totalement à l’encontre du fonctionnement naturel du corps.

Pour réussir à comprendre tout ça, il faut déjà partir de faits qui sont souvent méconnus ou oubliés : la transpiration ne sent pas. Eh oui ! Ce qui provoque les odeurs, ce sont les bactéries microscopiques présentent sur la peau qui s’y attaquent, produisant ainsi un ensemble de composés chimiques à l’origine de nos odeurs de transpiration. C’est pourquoi plus la journée avance, plus les odeurs se font sentir, au fur et à mesure du développement de ces bactéries ! En soi, masquer l’odeur est inutile (si vous avez bien suivi), et couper net toute la production de transpiration a des effets désastreux sur la santé. Pour agir concrètement sur les odeurs, il faut agir sur les bactéries, et c’est là que j’interviens pour vous donner ma solution !

Pour élaborer cette petite recette simplissime et très rapide, vous aurez besoin de 4 ingrédients : de la fécule de maïs (Maïzena etc.), de l’huile de coco vierge, du bicarbonate de soude, et de l’huile essentielle de Palmarosa. C’est une recette que l’on un peu partout et avec différentes variantes (cire végétale, sans huile essentielle etc.) et je vais donc vous expliquer pourquoi j’ai choisi de procéder ainsi.

16145120_1505328552841200_69856971_o

Tout d’abord, la Maïzena : vous avez pu le comprendre lorsque je vous parlais du shampoing sec, la fécule de maïs a d’incroyables capacités absorbantes, je ne vous fais pas un dessin, vous comprenez donc son utilité dans cette recette. De plus, elle va permettre au mélange de gagner en consistance.
L’huile de coco est avant tout très hydratante et douce, mais elle constitue à elle seule une base déodorante. On peut d’ailleurs l’utiliser seule pour les « petites journées » car elle évitera les petites odeurs de transpiration.
Le bicarbonate de soude : lui aussi peut être utilisé en déodorant seul, c’est d’ailleurs ce que j’utilisais avant de passer à cette petite recette. Son efficacité est due au fait qu’il empêche les bactéries de se développer, et régule le pH de la transpiration en neutralisant les mauvaises odeurs.
Enfin l’huile essentielle de Palmarosa peut également servir à elle seule de déodorant (décidément!), en effet elle est antibactérienne, antifongique, et bénéficie d’une odeur agréable! Pour moi elle est indispensable.

La cire végétale quant à elle ne sert qu’à raffermir le mélange, ce qui est utile si vous choisissez de l’utiliser en stick par exemple, ou si vous habitez dans un pays chaud (le mélange devient liquide au dessus de 25°c).

Bon, revenons à nos moutons, et voyons de plus près cette recette. Vous aurez besoin de :

  • 1 récipient type pot à confiture, bol, tasse… Pour faire le mélange
  • 1 récipient dans lequel vous pourrez conserver votre déodorant (vous pouvez l’utiliser en stick, mais aussi le laisser dans un pot et l’utiliser aux doigts. Il revient à vous de choisir ce que vous préférez!)
  • 1 mini-fouet ou une fourchette
  • 1 balance de cuisine
  • 60g d’huile de coco vierge
  • 35g de bicarbonate
  • 20g de fécule de maïs
  • 15 gouttes d’HE de Palmarosa

Et ensuite, rien de plus simple !

1 : On met l’huile de coco dans le récipient et on la laisse réchauffer tout doucement (sur un radiateur ou au bain marie)

2 : Lorsque celle-ci est liquide (attention, je dis bien liquide, et non pas « crémeuse », l’huile de coco est à l’origine solide, mais une fois chauffée elle devient translucide est totalement liquide), on y incorpore petit à petit le bicarbonate et la fécule tout en mélangeant énergiquement pour éviter tout grumeau.

3 : On ajoute enfin la quantité d’huile essentielle tout en mélangeant bien, et une fois le mélange homogène, on le dépose dans le contenant choisi.

Et voilà, rien de plus! On laisse reposer un peu (à l’air libre ou au frigo), le mélange va se solidifier et nous aurons notre déodorant 🙂 La composition est totalement irréprochable, on peut l’utiliser autant que l’on souhaite et à n’importe quel moment de l’année ! (en cas de forte chaleur, on peut tout à fait le conserver au frigo).
Me concernant j’ai choisi de mettre ça dans un pot assez grossier, je vous met tout de même une photo. Le déodorant est « solide » et il s’applique avec les doigts.

16465936_1523241717716550_916431952_o
Juste une dernière chose : on évite de l’utiliser sur les enfants, les huiles essentielles n’étant généralement pas conseillées en dessous d’un certain âge.

Voilà, c’est tout pour moi, à vous de me donner votre avis, de me poser vos questions etc… J’attends vos retours avec impatience ! 🙂

Edit : j’ai ajouté une photo un peu plus sympa en couverture de l’article, on voit un peu mieux à quoi ressemble le mélange 🙂

[N’hésitez pas à vous abonner au blog grâce à l’icône en bas de page, afin de recevoir avant tout le monde les nouveaux articles publiés! Vous ne recevrez que mes articles, pas de pubs, ni de spams!]

Publicités

23 commentaires

      1. Voilà, je l’ai ajoutée à l’article 🙂 Je n’en avais pas faite, c’est vrai que ça manquait un peu mais comme je l’ai mise dans un pot blanc, on ne voit pas très bien :/

        J'aime

    1. Bonsoir, ça équivaut à environ 100/150ml (je l’ai mis dans un pot de 300ml et ça correspond à un peu moins de la moitié). Ca dure très longtemps, on l’utilise appliqué à la main, je l’ai depuis que j’ai écrit cet article et la quantité est quasiment inchangée, je pense qu’avec cette quantité on peut tenir presque 1an 🙂

      J'aime

  1. Dans mes recherches, j’avais vu une blogeuse qui mettait son deo fini dans des moules à muffin en silicone, pour faire comme un vrai deo avec applicateur . Saurais- je faire des même avec ta recette?
    N’est-il pas trop mou?
    Merciiii

    J'aime

    1. Salut Sophie ! 🙂
      Avec cette recette j’ai peur non pas qu’il soit trop mou, mais qu’au contact de la peau il se liquéfie trop. Si tu veux l’utiliser en application directe (en stick ou en « muffin » haha) tu peux soit ajouter à la recette de la cire végétale (5g), qui va venir « figer » le mélange, soit conserver ton déo au frigo afin qu’il reste bien ferme en toutes saisons 🙂

      J'aime

    1. Avec grand plaisir! 🙂 J’attends de voir ça! Tu vas voir cette recette est très simple à réaliser, je pense que pour la cire d’abeille tu devras la faire au bain marie (autrement tu aurais pu le faire sur un radiateur), et après tu mets au frigo ou tu laisses reposer à l’air libre. Ca ne solidifie pas tout de suite à l’air libre donc ne t’inquiètes pas si au bout d’une heure c’est encore un peu liquide, c’est normal 🙂

      J'aime

  2. je lutilise depuis deux semaine j’avoue la premiere journée exelent pas d’odeur le lendemain le matin je commence a sentir une mauvaise odeur avez vous des suggestions ?

    J'aime

    1. Ce déodorant a une durée d’action d’environ 24h. Si toutefois l’action n’est pas suffisante, il est possible de re-fondre le déo (sur un radiateur) et d’y rajouter un peu plus d’huiles essentielles, en gardant la main légère 🙂

      J'aime

  3. Cela fait maintenant 2 semaines que je l’utilise. Et j’en suis enchantée. Le soir, je sens toujours l’huile essentielle mise dedans (avec mon ancien deo industriel avec parfum neutre, j’avais l’impression de sentir un peu la transpiration de journée.
    J’ai fait la version plus solide, dans le moule à muffin, à donc frotter directement sous l’aisselle. Le seul « inconvénient » (qui n’en est pas réellement un), c’est lors de la prise en main pour l’appliquer, l’huile de coco fond un peu avec la chaleur des doigts.
    À recommander 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour !
    Merci pour ton partage 🙂

    Je fais actuellement une recette crème très proche de la tienne (sans maïzena) mais j’ai deux petits soucis, je m’explique, tu pourras peut-être m’éclairer 😀
    -Le bicarbonate stagne et rend la concentration en bicarbonate trop importante à certain endroit du pot, (malgré que je le fasse reposer après tambouille au frigo 15 mins tête en bas puis 15mins tête en haut)
    -Certainement due au problème du dessus, mes aisselles s’apparente à des posts brûlures, tâches brunes…

    Pourrais-tu m’aider s’il te plaît :-)?
    J’aimerais vraiment la conserver cette recette car très très très efficace entre autres…

    Merci pour ton temps consacré !
    Belle soirée !
    Morgane

    J'aime

    1. Bonsoir 🙂
      Je vois tout à fait ce que tu décris, j’ai eu exactement le même problème au départ, dans mon cas tout le bicarbonate était « aglutiné » au fond donc arrivée à la fin du pot, pas top ! Du coup ce que je te conseille de faire, dans un premier temps c’est de prendre du bicarbonate « extra-fin » (dont les grains sont bien plus petits), tu peux en trouver très facilement en pharmacie. Celui-ci va beaucoup plus facilement se dissoudre dans le mélange.
      Ensuite lorsque tu prépares ta recette, je te conseille de faire fondre ton huile de coco au bain marie, puis intégrer ton bicarbonate tout en laissant chauffer tout doucement et en mélangeant jusqu’à ce qu’il se soit totalement dispersé dans l’huile. Ensuite tu continues la recette normalement, et si jamais il reste tout de même quelques grains tu peux mélanger toutes les 5/10min ta recette jusqu’à ce qu’elle ai atteint sa texture finale, ça évitera que le bicarbonate s’aglomère au même endroit 🙂 Mais normalement avec un bicarbonate extra-fin et en lui laissant le temps de se dissoudre, tu n’auras aucun souci 😉

      J'aime

      1. Merci pour ta réactivité !
        J’ai pris un bicarbonate fin de chez droguerie écologique qui est assez recommander pour les cosmetos…
        Je vais donc essayer dans un premier temps d’incorporer le bicarbonate à feu doux (après HV coco) en touillant jusqu’à dissolution (je ne savais pas qu’il pouvait se disperser 👍)
        puis mettre hors du feu pour ajouter les HE et remuer,remuer et remuer jusqu’à temps que ca se durcissent hi hi
        Si échec:
        Pharmacie pour bicarbonate encore plus fin.
        J’avais pensé à incorporer un peu de cire d’abeille pour stabiliser qu’en penses-tu ?

        J'aime

        1. Peut-être n’est-il pas assez fin? :/ Le bicarbonate ne se dissout pas très bien dans l’huile, mais s’il est assez fin il se disperse bien mieux. Il reste généralement toujours des grains, mais ils sont moins problématiques.
          Quoi qu’il arrive n’hésite pas à laisser le bain marie assez longtemps et être sûre de la dispersion du bicarbonate, car une fois les HE incorporées, tu ne pourras plus rechauffer ton mélange 😉
          Oui tu peux tout à fait mettre de la cire d’abeille ! Je n’ai pas essayé mais c’est la version qu’a choisie Sophie (un peu plus haut dans les commentaires), elle m’a dit qu’elle en était très contente donc je te recommande d’essayer si tu souhaites une texture un peu plus « solide » (pour l’utiliser en application directe par exemple) et lier correctement tous les élements du mélange. De tête, il me semble que le dosage recommandé est de 5g, à vérifier 😉

          J'aime

  5. et ma 3ème recette, car en guise de déo je mets une goute de Palmarosa sous les aisselles, ce qui est assez efficace mais pas pour toute la journée, je dois renouveler l’opération deux fois par jour, pour que les bactéries ne s’installent pas avec leurs mauvaises odeurs…. bon encore MERCIIIII

    J'aime

    1. Attention, l’application d’une huile essentielle seule n’est pas conseillée 😉 Il faut la diluer dans une autre huile, à hauteur de 1 à 3% d’huile essentielle pour éviter un quelconque souci.
      Si cette recette te permet de tenir toute la journée, alors c’est tout bénef ! 😉

      J'aime

  6. j’ai suivi les recommandations pour cette solution dans un livre assez réputé dans l’aromathérapie,
    mais je compte faire mon déo aujourd’hui 😉

    J'aime

  7. Bonjour, merci pour les recettes , le deo ne fait il pas de tâches sur les vêtements clairs ? J avais un super deo bio que j’ai dû abandonner pour cause de tâches. Merci

    J'aime

    1. Bonjour 🙂
      Le déo n’est pas sensé faire de tâches, toutefois il m’est arrivé d’avoir du « gras » sur certains vêtements lorsque j’avais mis une trop grosse quantité de déodorant. Pour éviter ça, ne pas avoir la main lourde et normalement aucun souci 🙂 En dehors du risque de gras, il ne fait ni tâche blanche sur les vêtements foncés, ni tâche colorée sur les vêtements blancs 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s