Le Freeganisme ou Gratuivorisme !

Le Freega-quoi? C’est quoi ce truc? C’est tout simplement ma révélation de l’année en termes de consommation ! Lorsqu’on m’en a parlé, j’ai trouvé ça très utopiste, bizarre et irréalisable, mais j’ai tenté, et je ne pensais pas faire une telle découverte! Je vous explique tout ça…

 

Le Freeganisme, c’est quoi?

Le « freeganisme » ou « gratuivorisme » est un mode de consommation alternatif qui a pour base la gratuité. Consommer oui, mais sans dépenser d’argent !

Je ne vais pas vous faire tout mon speech sur la société de consommation actuelle, je pense que plus d’un.e décrocherait rapidement, mais le Freeganisme est un mode de vie en parallèle des codes de la société, refusant de payer toujours plus, en utilisant ce qui a déjà été jeté. En effet, les poubelles (notamment des commerces) regorgent de produits tout à fait consommables : pain de la veille ou du jour, fruits et légumes « moches » ou à peine abîmés, aliments approchant la date de péremption (d’ailleurs totalement indicative puisque la plupart des produits sont consommables bien au delà des dates indiquées)… Aussi de nombreux particuliers, surtout dans les grandes villes, se débarrassent de leurs meubles encore en bon état aux encombrants, des vêtements qu’ils ne portent plus et j’en passe.
Le Freeganisme ne concerne donc pas que l’alimentation, il est aussi tout à fait possible de s’habiller, de meubler son logement ou de récupérer divers objets, tout ça gratuitement ! Si si, promis !


Pourquoi?

Déjà, pour luter activement contre le gaspillage ! Quiconque n’a jamais fouillé la poubelle d’un commerce est loin d’imaginer la quantité incroyable de pertes générées et le nombre de produits encore largement consommables qui sont jetés. Plus globalement, les « freegans » s’opposent au fonctionnement actuel de notre société, rejetant la consommation de masse, le matérialisme, le gaspillage… et prônant pour la plupart la générosité, le partage, la solidarité et la liberté. Et honnêtement, qui n’a jamais rêvé de pouvoir faire ses courses gratuitement et d’en faire profiter tout son entourage ? 😉

De nombreux réseaux Freegans existent à travers la France, permettant ainsi à tout un chacun de consommer mieux, gratuitement, et de pouvoir partager et s’entre-aider en luttant contre le gaspillage. N’hésitez pas à faire un petit tour sur les réseaux sociaux, un groupe local existe sûrement près de chez vous !

 

Où?

Le Freeganisme peut se pratiquer partout ! En milieu urbain, les rues regorgent de tout un tas de trésors !
Les poubelles des particuliers contiennent bien souvent des vêtements, des objets, et parfois des aliments consommables, même si c’est un peu la loterie et que l’on y brasse aussi beaucoup de saletés !
Les poubelles des commerces quant à elles sont remplies des invendus, autrement dit les produits « abîmés » ou approchant de la date limite. Celles-ci sont plus difficiles à trouver notamment dans les grandes villes qui optent pour des locaux fermé ou qui les sortent très tôt le matin, mais n’hésitez pas à entrer en contact avec un réseau Freegan de votre région qui vous indiquera où et quand vous déplacer, ou à observer autour de vous les heures auxquelles sont sorties les poubelles !
Les trottoirs les jours d’encombrants regorgent eux aussi de meubles, vêtements et objets, et on y trouve parfois de petites merveilles !
Les marchés eux sont l’occasion de récupérer de nombreux fruits et légumes de saison, généralement un peu trop mûrs ou n’étant pas très « beaux », mais toutefois totalement consommables. Pour débuter je pense à titre personnel que c’est le plus simple et le plus efficace, on y trouve des choses à coup sûr 😉

Autrement dit, tout ce dont vous avez besoin, à portée de main ! Et si vous imaginez tomber sur des choses en piteux état, croyez-moi, vous faites fausse route : vous n’imaginez pas le nombre de choses en parfait état que l’on peut trouver, quelles qu’elles soient ! Ce serait dommage de gâcher tout ça, qui plus est d’aller dépenser des fortunes pour avoir la même chose…
Pour éviter de perdre votre temps et votre énergie, renseignez-vous sur les jours de collecte de votre ville, et entrez en contact avec des personnes qui pourront vous conseiller les meilleurs coins, et vous donner leurs petites astuces !

Vous pouvez aussi vous adresser directement aux commerçants, il n’est pas rare de pouvoir récupérer des invendus de leur part, avec un joli sourire et quelques bases de politesse, ça aide 😉

 

Petit point sur la législation :

Vous avez LE DROIT de vous fournir dans les poubelles laissées sur la voie publique. En France, les déchets sont considérés par la loi comme « res nullius », autrement dit n’appartenant à personne. Ainsi le premier à s’en emparer en devient le propriétaire aux yeux de la loi. Bien entendu, il est en revanche interdit de fouiller des poubelles situées dans des locaux privés ou de déverser les détritus en dehors des poubelles.
Au même titre, les propriétaires d’une poubelle laissée sur la voie publique ne peuvent juridiquement pas vous interdire de fouiller dedans, qu’il s’agisse de particuliers ou d’entreprises.
La consommation des produits alimentaires trouvés dans les poubelles est autorisée par la loi.

 
______________________________
En ce qui me concerne, je pratique le Freeganisme depuis 2016. J’ai découvert avec un plaisir non dissimulé les joies de la gratuité ! Etant étudiante (qui plus est me destinant à une profession très mal rémunérée), j’ai toujours essayé de réduire au maximum mes dépenses, mais ce n’est pas toujours chose facile. En effet, pour manger à bas coût j’ai toujours privilégié les produits très bas prix dans les supermarchés, et par conséquent très souvent ce sont ceux qui ont le plus grand impact négatif sur la santé et sur l’écologie. Je récupérais aussi des objets et des meubles lors des encombrants, ou des chutes de légumes non-consommables à la fin des marchés pour mon lapin.

Lorsqu’on m’a parlé du Freeganisme, je me suis tout d’abord dit que c’était génial, mais que c’était impossible d’en vivre. De plus, je n’avais pas très envie d’aller crapahuter dans les déchets, et de « voler » des vivres aux personnes dans le besoin.

Au début, j’ai donc choisi de m’orienter vers des associations qui distribuent gratuitement ce qu’ils ont récupéré (fins de marché, invendus des commerces etc), et j’ai été ravie de voir que toutes les personnes qui venaient aux distributions, y compris les personnes en situation très précaire, étaient dans une optique de partage et d’entre-aide. Une dame qui vivait à la rue est venue me voir, et m’a proposé tout naturellement des pommes, car elle en avait en trop ! Récupérer c’est une chose, mais il n’est pas question d’enlever la nourriture à la bouche des gens, les freegans ont pour valeur commune l’entraide et le partage, il n’y a pas de concurrence et chacun est prêt à offrir ou troquer une partie de sa récolte, il faut avouer qu’il est très plaisant de rencontrer des personnes partageant ces valeurs là 🙂

Par la suite, j’ai commencé à faire les fins de marché. Les commerçants ne m’ont pas donné grand chose au début, puis à force de me voir toutes les semaines je n’ai désormais plus besoin de fouiller, ils viennent directement vers moi et me proposent leurs invendus 🙂
En fouillant dans les poubelles j’ai été saisie par la quantité de choses jetées et toujours consommables… Ainsi j’ai pu ramasser plusieurs dizaines de kilos de fruits, légumes, champignons et j’en passe, en parfait état ! Une partie va à ma propre consommation, et le reste est partagé avec les personnes qui le souhaitent : sur les réseaux sociaux par exemple, dans mon entourage, ou tout simplement avec les autres personnes présentes à la fin du marché!

Je fais plus rarement les poubelles de commerces, j’habite dans une grande ville et elles se font rares. Toutefois c’est toujours un vrai plaisir d’en trouver, car elles regorgent très souvent d’une tonne de choses récupérables !

 

Et pour finir, pour vous prouver que je n’invente rien et qu’il est possible de récupérer des tas de choses sans dépenser un seul centime, voici des photos de quelques-unes de mes récoltes 🙂

 

 

 

 

 

 

Je ne vous ai pas montré les objets et meubles que j’ai pu récupérer, mais si vous souhaitez des photos, dites le en commentaires! 🙂 (pour info, j’ai pu récupérer des chaises, une malle en bois, un panier pour chien, plusieurs paniers en osier, un tabouret, un fer à repasser, un ensemble four/plaques de cuisson, une robe que j’ai utilisée pour un déguisement, un immense vase d’ornement, des objets de décoration, et j’en passe!)

 

A vous de jouer, armez vous de quelques sacs et au boulot! Je déclare la chasse aux trésors gratuits ouverte! 😀 

A très bientôt sur le blog et sur la page Facebook 😉

 

[N’hésitez pas à vous abonner au blog grâce à l’icône touuuuuut en bas de la page, afin de recevoir avant tout le monde les nouveaux articles publiés ! Vous ne recevrez que mes articles, pas de pubs, ni de spams ! Vous pouvez également rejoindre la page Facebook en cliquant ici !]

Publicités

4 commentaires

    1. Bonjour,
      Le freeganisme est partout haha ! 🙂 c’est un courant de pensée, un mouvement, il ne s’agit pas du tout d’une sphère privée mais bien d’un mode de consommation que n’importe qui peut adopter (on peut le comparer au végétarisme par exemple). Il y en a donc dans tous les départements, et peut-être même tous les pays 🙂 C’est une liberté individuelle, chacun peut devenir freegan si bon lui semble.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s