La cigarette électronique : ami ou ennemi de notre santé ?

Bonjour à tou.te.s !

Aujourd’hui j’ai choisi de vous parler d’un sujet qui revient beaucoup dans les médias en ce moment suite aux récents cas de décès aux Etats-Unis, il s’agit de la cigarette électronique. C’est un éternel débat médiatique : la cigarette électronique, bonne ou mauvaise pour la santé ?

Comme vous le savez, je milite pour un mode de vie plus sain et plus respectueux de notre santé, et ça passe par le décryptage constant de ce qui m’entoure. Ayant moi-même été fumeuse puis vapoteuse, la cigarette électronique représente donc pour moi le sujet d’étude par excellence ! Cela fait désormais 5 ans que j’étudie ce sujet et que je remets à jour mes connaissances régulièrement afin de n’avoir aucun doute sur ce que je consomme, et il est désormais temps de vous en parler un peu afin de démêler un peu le vrai du faux 🙂

Je me propose donc de vous aider à y voir un peu plus clair et enfin répondre à cette question que de nombreuses personnes, vapoteuses ou non, se posent : la cigarette électronique est-elle dangereuse pour la santé ? 

 

Tout d’abord, petite mise au point : la cigarette électronique, c’est quoi, comment ça marche ?

C’est un dispositif d’aide au sevrage tabagique (au même titre que les patchs, les gommes à mâcher etc.), qui permet à des milliers de personne chaque année d’arrêter la cigarette, et qui consiste à inhaler une vapeur, aromatisée ou non, avec ou sans nicotine.
Plus précisément, une cigarette électronique comprend un réservoir de liquide, une résistance et une batterie. La batterie va permettre à la résistance de chauffer, et la chaleur de la résistance va transformer le e-liquide en vapeur qui sera ensuite inhalée.

httpsvaposmoketoday.comfrblog2_qu-est-ce-qu-une-cigarette-electronique-.html#
Source : https://vaposmoketoday.com/fr/blog/2_qu-est-ce-qu-une-cigarette-electronique-.html#

 

La grande question : que contient le liquide de cigarette électronique ? 

On entend (trop) souvent le fameux « ah mais on ne sait pas ce qu’il y a dedans, c’est peut-être dangereux ! » ou encore « ah mais tu sais j’ai entendu dire que c’est encore plus dangereux que la cigarette ???« … Alors… On sait très précisément ce qu’il y a dedans. Et pour les personnes qui s’intéressent à la cosmétique naturelle, vous allez voir que certains termes vous seront curieusement familiers !

Dans un e-liquide, il y a :

De la glycérine végétale appelée « VG » (oui oui, la même que celle qui hydrate à merveille vos cheveux ou votre peau ! Sauf que celle-là est de qualité pharmaceutique donc plus pure que celle que l’on utilise en cosmétique)

Du propylène glycol appelé « PG » (le même aussi que dans les cosmétiques ! C’est un irritant léger et c’est lui qui permet la sensation de picotement en gorge lorsque l’on vapote. Il est généralement en plus faible quantité que la glycérine, et on peut même le substituer pour ne garder que la glycérine. Personnellement, je vapote donc sans propylène.)

Des arômes (20% max. En France ils sont ultra contrôlés et sont soumis à des normes très strictes afin de s’assurer qu’ils peuvent être inhalés sans risque.)

De la nicotine (elle est facultative et permet aux personnes en sevrage tabagique de se débarrasser de leur addiction en douceur, en abaissant le dosage progressivement jusqu’à arriver à zéro)

Autrement dit, les composants majoritaires (glycérine et propylène, qui représentent au minimum 80% du liquide) sont des ingrédients que l’on retrouve en cosmétique (et même en cosmétique naturelle !), dans l’alimentation et dans différents produits que nous utilisons quotidiennement. Leur vaporisation et leur inhalation sont étudiés depuis plus de 20 ans afin de s’assurer que leur usage avec une cigarette électronique est sans danger.  Ils sont inhalés sous forme de vapeur, à une température suffisamment basse pour que leur structure ne soit pas dégradée et ne présente aucune nocivité pour l’organisme. Contrairement à certaines rumeurs, la vapeur de cigarette électronique ne contient aucun monoxyde de carbone pour la simple raison que le liquide chauffe mais ne brûle pas, il n’y a donc aucune combustion.

Tabac vs. eLiquide Koolsh

 

Alors pourquoi des gens sont tombés malade, pourquoi certains en sont même morts ?

Tout simplement car ces personnes ont inhalés à l’aide de leur cigarette électronique un e-liquide illégal à base d’huile de THC (extraite du cannabis) et de vitamine E.
Une nouvelle fois, cet ingrédient vous semble certainement familier ! La vitamine E est un ingrédient que l’on utilise en cosmétique pour la conservation des phases huileuses. Et c’est précisément là que les choses posent problème : ces personnes ont utilisé un liquide à base d’HUILE. Ils ont donc inhalé de la vapeur d’huile.
Le résultat est donc très simple et prévisible : quand de l’eau est transformée en vapeur, lorsqu’elle refroidit, elle redevient de l’eau, présente naturellement dans le corps et les poumons. Mais lorsque de l’huile est transformée en vapeur, en refroidissant, elle redevient….de l’huile. Donc aussi simplement que ça, une fois la vapeur d’huile inhalée, cette dernière est redevenue de l’huile à l’intérieur des poumons, tapissant les alvéoles pulmonaires et provoquant un détresse respiratoire, une sorte de « noyade » à l’huile. Je vous laisse imaginer les dégâts que ça peut faire, et j’imagine que vous comprenez certainement mieux que des personnes aient été hospitalisées voire en soient décédées…

Le vrai problème avec cette histoire, c’est que les liquides en question étaient ILLÉGAUX et issus du marché noir, ils n’auraient jamais dû être utilisés avec une cigarette électronique et représentent bien évidemment un danger plus que réel. Sauf que la majorité des gens en France ont entendu ou lu cette information, mais sans avoir connaissance des conditions précises de ces décès. Iels ont donc simplement assimilé le parallèle entre la cigarette électronique et les décès constatés, sans prendre en compte les circonstances de ces derniers. 

Seulement aujourd’hui j’entends des gens prétendre que la cigarette électronique serait dangereuse, qu’elle serait aussi nocive que la cigarette classique, qu’il faudrait en interdire l’usage…. wow, wow, wow, stop !

Prenons les choses sous un autre angle : si dans un hôpital le personnel avait fait une erreur, et avait injecté des substances mortelles à des patients, auriez-vous considéré qu’il était logique d’interdire l’usage des seringues en France ?

Si des personnes avaient rempli leur voiture de nitrobenzène et fait exploser leur moteur, auriez-vous considéré qu’il faille interdire les voitures ?

Si des personnes avaient décidé chez eux d’aromatiser leurs propres petits pois avec de la mort aux rats, auriez-vous considéré que manger des petits pois était dangereux ?

Je pense que vous aurez compris l’idée. Si quelques personnes mettent tout et n’importe quoi dans leur cigarette électronique et ont ensuite des problèmes, est-ce à cause de la cigarette électronique, ou bien du fait qu’ils y aient mis n’importe quoi ? Je pense que vous avez la réponse 🙂

 

Je terminerai seulement avec ces quelques chiffres : 

La cigarette électronique existe depuis 1963 et est commercialisée au grand public depuis 2003. Nombre de décès liés à l’usage de la cigarette électronique ces 50 dernières années : 5 (ayant vapoté de l’huile).

La cigarette classique, elle, tue une personne toutes les 5 secondes. 

Depuis 2010, la cigarette électronique a permis en France à presque un million de personnes de mettre un terme à leur dépendance à la cigarette. 

 

Je finirais simplement par vous rappeler d’être vigilant.e.s lorsque vous lisez ou entendez quelque chose, et de ne jamais prendre pour acquise une information que vous n’avez pas vous-même vérifiée, quelle qu’elle soit. Vous ne trouverez presque jamais d’information complète et objective au sujet de la cigarette électronique dans les grands médias, car leurs intérêts financiers sont en jeu (l’industrie du tabac est une des plus puissantes au monde), ils ont donc tout à gagner à faire en sorte que les gens doutent et ne se tournent pas vers cet outil de sevrage, qui est à l’heure actuelle le plus efficace mais qui ne rapporte pas un seul centime à l’industrie pharmaceutique (elle aussi une des plus puissantes). C’est le cas pour la cigarette électronique, mais pas seulement, donc n’oubliez jamais d’être curieu.se.x, de chercher l’information par vous-même, de ne pas vous contenter de ce qu’on essaye de vous faire gober, de vous demander quels sont les intérêts des uns et des autres dans la diffusion d’une information et la façon de la traiter.

 

J’espère sincèrement que cet article vous aura permis de comprendre un peu mieux de quoi il est question, j’ai essayé de ne pas rentrer dans trop de détails car le sujet est vaste mais n’hésitez pas à me poser vos questions en commentaires, je me ferais un plaisir d’y répondre ! N’hésitez pas à partager cet article autour de vous, et à réagir lorsque vous entendez des conversations à ce propos, il est capital de ne pas laisser la désinformation se propager d’avantage au détriment de la santé des personnes à qui cet outil de sevrage pourrait sauver la vie. Je fais partie de ces personnes, et tant qu’il faudra je me battrais contre la cigarette, qui tue massivement chaque seconde, et qui enrichit les grosses puissances au détriment de la santé et de la vie de milliers de civils.

Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire, n’hésitez pas à réagir dans les commentaires et sur la page Facebook, ainsi qu’à partager ça autour de vous 🙂 Je vous fais plein de gros bisous et vous dis à très vite !

 

[N’hésitez pas à vous abonner au blog grâce à l’icône touuuuuut en bas de la page, afin de recevoir avant tout le monde les nouveaux articles publiés ! Vous ne recevrez que mes articles, pas de pubs, ni de spams ! Vous pouvez également rejoindre la page Facebook en cliquant ici !]

 

Publicités

7 commentaires

  1. Bravo pour cet excellent article, et merci.
    Vapoteuse depuis presque 2 ans, j’ai beaucoup de mal à faire passer ce message autour de moi, cer article va m’encourager et m’aider dans ma démarche contre les lobbies du tabac ^^

    J'aime

    1. Je t’envoie tout mon soutien, je suis également victime à travers mon entourage de la désinformation qui règne… Ayant récemment subi de très gros soucis pulmonaires (évidemment sans lien avec la vapote) tout mon entourage a mis les bouchées doubles pour accuser la vapote. Ça m’a poussé à approfondir encore mes recherches afin d’être certaine que je ne mettais pas ma santé en danger, rencontrer des chirurgiens, des pneumologues etc afin d’avoir leurs avis. Tous s’accordent à dire que la cigarette électronique est une vraie pépite pour arrêter le tabac fumé sans prendre le moindre risque pour sa santé, et tous m’ont encouragée à continuer la vapote ! Face aux récentes polémiques il m’a donc semblé primordial d’écrire cet article afin d’expliquer les choses aux personnes mal ou pas informées, qui pourraient véhiculer une fausse image négative de la cigarette électronique, ou se détourner de la vapote au profit de la cigarette classique, ou pousser leur entourage à le faire ! À mon petit niveau si je peux éviter ça chez quelques personnes, ce serait déjà une grande victoire 🙂

      J'aime

  2. Hello, chouette article… seulement un b-mol pour moi. On est d’accord, la cigarette électronique est hyper nocive, et je suis parfaitement d’accord avec toi sut=r tous les points que tu cites. Ce qui me reste un peu en travers la gorge (excuse le jeu de mots) c’est lorsque tu amalgames le fait de vaporiser de l’huile avec le fait de vaporiser des substances chimiques. La THC est un composant du cannabis – c’est ce qui done les effects psychiques. La CBD est le composant qui ne contient pas d’effect psychiques. On en trouve dans le chanvre etc. Les études scientifiques récentes montrent des bienfaits (vertus anti-cancer, anti-épilepsie, etc.) aussi bien dans le cas de la vaporisation du TCH que de la CBD, mais je n’ai trouvé aucune étude scientifique évoquant les effets néfastes liés à l’inhalation de la vapeur d’huile. Pourrais-tu mettre en lien la recherche scientifique qui te permet de justifier ce passage, ou nous rassurer que ce n’est que ton avis ? Merci.

    J'aime

    1. Bonjour ! 🙂
      Je ne suis pas sûre de comprendre ta question, mais bien entendu mon propos n’est pas de diaboliser l’usage de produits à base de THC/CBD qui comme tu le soulignes ont fait leurs preuves quant à leur vertues médicinales. Il existe d’ailleurs de nombreuses marques de liquides de cigarette électronique qui en contiennent et qui sont parfaitement adaptées !
      Le « couac » vient des Etats Unis, où la vape est bien moins réglementée qu’en France et où, il faut dire les choses, en matière de vapotage les personnes là bas font parfois vraiment n’importe quoi ! Ça a été le cas pour cette affaire, en cause : la vitamine E, utilisée dans des liquides illégaux à base d’huile (ça aurait tout aussi bien pu être des liquides sans THC/CBD puisque ce dernier n’est pas le coupable), qui a provoqué un véritable désastre. On dénombre plus de 500 personnes hospitalisées et 6 à 12 décès selon les sources (je vais d’ailleurs éditer mon article pour corriger ce chiffre). Tu trouveras très facilement sur Internet des articles relatifs à l’usage de ce composant dans la vape, pour l’heure les investigations sont à leurs débuts et les études sont encore en cours mais c’est ce qui ressort de façon unanime : toutes les personnes malades/décédées ont vapoté des liquides contenant de la vitamine E (composant huileux).
      Il n’y a pas encore à ma connaissance d’étude aboutie accessible au grand public expliquant plus en détails ce phénomène, tout simplement car tout ceci est très récent et que personne jusqu’à maintenant n’avait eu idée de vapoter ce genre de choses, la question ne s’était donc pas posée… Et pour l’heure les autorités sont encore frileuses sur le sujet et font en sorte de ne pas trop communiquer autour de ça (notamment car ça les arrange que le grand public pense que c’est la vape en elle-même qui est fautive, tandis qu’il s’agit précisément d’une substance qui n’avait pas vocation à être vapotée…).
      Toutefois il serait parfaitement criminel de ma part, dans l’attente des études sur le sujet, de nier l’évidence et la mise en cause indiscutable de la vitamine E en tant que composé huileux, dans la santé comme dans la science le principe de précaution prime sur tout le reste, et il est dans cette « affaire » vraisemblablement plus qu’avéré que le coupable a été identifié. Ainsi dans l’attente d’études précises et accessibles au grand public (c’est souvent le problème…), nous pouvons déjà recommander avec certitude que dans le cadre d’une consommation de CBD/THC, il est indispensable de se tourner vers des e-liquides français répondant aux normes en vigueur, à base de propylène et de glycérine et ne contenant pas divers produits inadaptés à la vaporisation, faute de quoi les risques pour la santé sont majeurs. L’utilisation de CBD/THC, notamment à des fins thérapeutiques, doit pousser à être soucieux de sa santé et s’écarter de tout produit pouvant être nocif voire très nocif 🙂

      J'aime

      1. Nous sommes donc d’accord – la substance qui semble pour l’heure être à l’origine de ces décès serait la vitamine E sous la forme « vitamin E acetate ». C’est une forme synthétique qui n’avais, effectivement, jusqu’alors jamais été inhalé. En termes nutritionnels (c’est mon métier) on parle de la composition de la vitamine E naturelle en nant que stereoisomer singulier, la vitamine E synthétique est constituée à partir de 8 stereoisomers dont une seule qui se rapproche de la forme naturelle. Il y a donc de quoi se méfier même lorsqu’on en consomme par voie orale (et à ce propos il existe plusieurs études mettant en exergue un lien entre le cancer du sein et la prise de vitamine E synthétique).
        Peut-etre n’ai-je pas été aussi claire que je l’aurais voulu dans mon 1er commentaire : le point de contention dans ton post pour moi concernait l’argument « vaporiser de l’huile c’est nocif ». Loin de moi de vouloir promouvoir la vaporisation de tout et n’importe quoi, ou de dire qu’il est annodin d’inhaler de la vapeur d’huile tout court, mais il me semble important de noter que le problème dans ce cas venait de la substance chimique obtenue lors de la vaporisation de l’acétate de vitamine E, qui s’avérait être sous forme huileuse. Il existe de nombreuses huiles de CBD pures ou « full spectrum » qui ne contiennent aucune vitamine E synthétique, et à l’heure nous n’avons aucune raison de ne soupçonner autre chose que la vitamine E synthétique nous forme huileuse. Ton article semblait se focaliser sur le fait même de vaporiser de l’huile, et je tenais à rectifier le tir. Je suis entièrement d’accord avec toi ; il faut user de prudence lorsqu’on cherche à se procurer de la CBD quelque soit le mode d’utilisation, cela est valable pour tout produit que l’on ingère/utilise au quotidien il me semble. Par ailleurs, puisque tu évoques une certaine responsabilité vis-à-vis de tes lecteurs (« il serait criminel de ma part »), je tiens à rappeler (et ceci est largement vérifiable via PubMed) que le lien propylène glycol – maladies respiratoires est indéniable, et nous nous devons de maintenir une certaine distance vis-à-vis de ces produits également au nom de la prudence dont tu fais justement l’apologie. 🙂

        J'aime

        1. Si je peux me permettre, la problématique de l’huile n’est pas à balayer d’un revers de la main, bien au contraire, elle est centrale ! Les enquêtes sont encore en cours afin de déterminer avec exactitude ce qu’il s’est passé pour ces gens, mais une seule et unique certitude ressort pour l’heure : l’huile (et la vitamine E) sont indéniablement nocifs en inhalation par vaporisation.
          Je viens de tomber sur cette interview radio qui traite du sujet, de nombreux médecins et notamment pneumologues se penchent en ce moment sur cette question et la plupart sont unanimes quant aux conclusions :
          https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/la-question-du-jour-emission-du-vendredi-13-septembre-2019?fbclid=IwAR0O9uuUtntcf-o0ESArmhevaUjR2VwVKlAK8WSWvNrVWgYHaUJqq7hcxN4

          J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s