Les huiles essentielles contre le Coronavirus ?

Bonjour à tou.te.s !

Depuis quelques jours, avec l’arrivée du Coronavirus en France, je vois fleurir un peu partout des recettes miraculeuses à base d’huiles essentielles pour lutter contre ce virus (ou des recettes de gels hydroalcooliques etc.). Cet après-midi j’ai même reçu la newsletter d’une enseigne bien connue dans le monde de la cosmétique home made, consacrée uniquement à ce sujet. Je ne pouvais pas rester les bras croisés sans réagir ! Nous allons donc voir ensemble si les huiles essentielles sont à privilégier, et pourquoi. Je vous invite à lire cet article avec la plus grande attention et à le partager autour de vous !

 

Déjà, pourquoi cet engouement pour les huiles essentielles ? 
Qu’il s’agisse ou non du Coronavirus, les huiles essentielles ces dernières années sont devenues « tendance ». En effet, dans la mouvance du retour au naturel, elles semblent être la solution parfaite pour tous les maux du quotidien : naturelles, efficaces, écolo, sans danger… NON. Définitivement, NON. Il va falloir sérieusement se retirer ça de la tête avant de courir à une nouvelle catastrophe de santé publique !

 

Je m’explique… 

Naturelles : Oui, les huiles essentielles sont naturelles. Plus exactement, une huile essentielle est un concentré de principe actif très puissant extrait d’une plante. Mais naturel ne veut aucunement dire inoffensif ou même bénéfique. Les huiles essentielles sont à considérer comme étant des médicaments, et uniquement des médicaments. Pour note, l’immense majorité des médicaments, y compris les plus puissants et les plus dangereux, sont formulés à base de principes actifs extraits de végétaux.
Mon petit mémo : quand on souhaite utiliser une huile essentielle, pour quelque usage que ce soit, on doit toujours se demander : « me semblerait-il normal, à la place de cette huile essentielle, d’utiliser du Doliprane ? De la morphine ? De l’aspirine ? ». Si la réponse est non, c’est donc que l’usage d’une huile essentielle n’est pas recommandé.

 

Efficaces : Oui, mais… Efficaces pour quoi ? Encore une fois, les huiles essentielles sont des médicaments. A ce titre, elles sont efficaces lorsqu’elles sont utilisées de la bonne façon, avec le bon dosage, mais surtout quand une huile essentielle précise est utilisée pour traiter un problème de santé précis. Là encore, on ne prendra pas d’aspirine sans avoir un problème de santé qui le justifie ? C’est pareil pour les huiles essentielles. On ne prendra pas non plus de Doliprane pour lutter contre un problème au cœur par exemple ? C’est pareil pour les huiles essentielles, elles ont chacune leur indication thérapeutique et ne peuvent en aucun cas être utilisées au hasard ou pour traiter des affections à l’aveugle.

 

Ecolo : NON. Les huiles essentielles sont des concentrés de principes actifs, et pour produire un seul litre d’huile essentielle il faut parfois plusieurs tonnes de végétaux. Vous imaginez l’impact écologique d’une telle culture ?
Si ce point vous intéresse, vous pouvez allez lire l’article du blog « je deviens écolo » sur le sujet, inutile pour moi de tout vous répéter ici quand tout est déjà très bien dit chez d’autres ! 

 

Sans danger : NON. C’est là, à mon sens, le point le plus important. Utiliser des huiles essentielles, c’est DANGEREUX, encore une fois au même titre que n’importe quel médicament. Il y a des dosages, des fréquences, des contre-indications, des précautions d’emploi, des modes d’administration, des populations à risque, des effets secondaires, des fenêtres thérapeutiques.. et ce pour toutes les huiles essentielles. Si un seul de ces points n’est pas connu et maîtrisé par la personne qui l’utilise, alors l’huile essentielle devient dangereuse. Depuis une vingtaine d’années, le nombre d’intoxications et de décès liés à l’usage d’huiles essentielles explose. La raison ? Elles sont « tendance », et on en fait la promotion pour surfer sur la vague du « tout naturel », sans jamais mentionner les risques liés à leur usage. Plus grave, on les utilise à tout va, la plupart du temps complètement en dehors de leur utilité principale (pour parfumer des cosmétiques ou produits d’entretien notamment, ou dans des diffuseurs). Le consommateur n’est pas à blâmer, car il est surtout de la responsabilité des marques qui les distribuent ou en font la promotion de veiller à toujours informer les consommateurs sur la façon dont on doit les utiliser. Malheureusement l’immense majorité ne le font pas, voire donnent même de très mauvais conseils d’usage, et participent donc à banaliser à l’extrême l’utilisation des huiles essentielles, oubliant totalement une énième fois qu’il s’agit de médicaments.
Mal utiliser une huile essentielle peut avoir des conséquences dramatiques, allant de la simple réaction cutanée jusqu’au décès. Chaque année, plusieurs milliers de personnes à travers le monde décèdent des suites d’une mauvaise utilisation d’une huile essentielle. A l’heure où le monde s’affole autour du Coronavirus, n’est-il pas indispensable de dire stop à la banalisation des huiles essentielles, qui elles aussi font de plus en plus de morts chaque année ? Il est du devoir de tou.te.s de prendre conscience de ça et d’agir en conséquence, d’une part en arrêtant d’utiliser et de promouvoir les huiles essentielles à tout va, mais aussi en faisant passer ce message de prévention qui à mon sens est d’utilité publique.

 

Je terminerai simplement en vous disant de toujours faire attention à ce que vous lisez/entendez. Votre sens critique et votre curiosité sont vos meilleurs alliés, alors ne prenez jamais pour vérité ce qu’on vous sert tout prêt : allez vous renseigner, prenez des infos à droite à gauche, et faites-vous votre propre opinion.
Au sujet plus précisément des huiles essentielles, n’accordez jamais de crédit à un média ou une marque qui vous conseillera d’en utiliser sans préciser les dosages, les pourcentages de dilution et les précautions d’emploi. S’il manque une seule de ces infos, fuyez : c’est que vous avez affaire à quelqu’un qui essaye de vous vendre le produit à tout prix, ou quelqu’un de très mal renseigné et dont les conseils ne sont donc pas bons à prendre. Et n’oubliez pas de toujours vous demander « est-ce que dans cette situation, il me semblerait normal d’utiliser du Doliprane ou un médicament sur ordonnance ? ». Si la réponse est non, c’est que cette situation n’est pas adaptée à l’usage d’une huile essentielle. Si la réponse est oui, alors il est indispensable de vous renseigner afin de savoir précisément quelle huile essentielle utiliser, à quel dosage, quel pourcentage de dilution, quel mode d’administration, quelle fréquence, quelles contre-indications, quels effets secondaires…

 

J’aurais encore beaucoup à dire et développer sur le sujet mais cet article est déjà long, en espérant toutefois qu’il vous aidera à ne pas faire de bêtises et à ne pas céder à la panique en mettant votre santé et votre vie en jeu en ayant voulu les préserver. Si le Coronavirus tue, les huiles essentielles aussi. Prenez soin de vous, informez-vous toujours, et n’hésitez pas à diffuser ces infos autour de vous !
Je vous retrouve très vite ! A bientôt !

 

[N’hésitez pas à vous abonner au blog grâce à l’icône touuuuuut en bas de la page, afin de recevoir avant tout le monde les nouveaux articles publiés ! Vous ne recevrez que mes articles, pas de pubs, ni de spams ! Vous pouvez également rejoindre la page Facebook en cliquant ici !]

7 commentaires

  1. En voyant le titre de cet article, j’ai cru que vous alliez parler des HE à utiliser pour se protéger du Corornavirus; au lieu de cela j’ai eu l’impression de lire un article destiné à dissuader les gens d’utiliser les HE.
    L’HE de ravintsara est connue pour être un antiviral pour les voies respiratoires, et on peut l’utiliser avec discernement : il existe des ouvrages d’aromathérapie sérieux, il n’y a pas que des amateurs et/ou charlatans et tous les utilisateurs ne sont pas des irresponsables.
    Il a été dit que le gouvernement allait s’attaquer aux huiles essentielles (après l’homéopathie) : il serait bien que vous clarifiez votre position…

    J’aime

    1. Bonjour,
      Cet article n’est pas destiné à dissuader les gens d’utiliser les HE, mais plutôt à les informer qu’il s’agit d’un produit puissant que l’on ne peut pas utiliser n’importe comment. Loin de moi l’idée de diaboliser les HE, j’en utilise pour la plupart de mes maux et notamment en effet le Ravintsara qui est incroyablement efficace chez moi et que je recommande souvent à mon entourage, après les avoir informés de la façon dont ils peuvent l’utiliser sans risque.
      Le souci étant qu’on parle beaucoup des HE, mais très rarement des précautions liées à leur usage, et c’est surtout ça le problème. En effet il existe de très bons ouvrages, mais les personnes qui les lisent sont celles qui ont déjà fait la démarche de s’informer. En tant que bloggeuse mon article s’adresse à tous les publics, et principalement aux novices : les personnes déjà très renseignées sur les HE (comme vous peut-être) comprendront la nécessité de rappeler que leur usage ne doit pas se faire à l’aveugle (chaque jour je vois des recettes à base d’HE pures, ou des personnes conseiller des combinaisons de 4, 5, 6 HE à des quantités astronomiques pour simplement parfumer des crèmes ou autres…) et savent déjà quels sont les précautions à prendre et les risques. En revanche les personnes qui ne sont pas renseignées, qui plus est en cette période où la panique gagne un peu tout le monde et où les gens prennent moins de temps pour réfléchir et s’informer, ont un risque accru de croire tout ce qu’elles lisent et de se mettre à utiliser des HE de façon irraisonnée au péril de leur santé.
      Tout ceci pour dire, je ne prends pas du tout position contre les HE, je rappelle simplement aux personnes n’étant pas correctement renseignées à leur sujet qu’en tant que produit puissant, elles ne doivent pas être utilisées n’importe comment, car « naturel » ne veut pas dire sans danger ou à utiliser sans modération, et ça malheureusement beaucoup de personnes l’ignorent encore et mettent leur santé en danger en faisant un usage abusif et inconscient de certaines HE.

      J’aime

      1. OK, c’est clair. Désolée, mais je deviens un peu parano, car après l’homéopathie, c’est l’utilisation des HE qui serait visée et là je vois rouge. ON dirait que ce gouvernement a à coeur de faire place nette à la seule médecine allopathique, ce sont les laboratoires pharmaceutiques qui seront contents.

        J’aime

  2. bonjour, oui il faut faire attention aux huiles essentielles même si elles sont formidables pour se soigner ou aider notre corps à se battre contre des maladies, quelles, qu’elles soient… j’en utilise depuis longtemps et pourtant … il y a 15 jours, je me suis retrouvée aux urgences car j’ai voulu avaler de l’huile essentielle de tea tree mais j’ai mal fait le mélange avec le miel dans ma bouche et les huiles sont parties dans les poumons ! d’un coup je ne pouvais plus du tout respirer, ça a été l’horreur, j’ai vraiment cru mourir ! résultat, plutôt mettre l’huile essentielle sur un sucre ou mieux un cachet neutre que sur le miel ou faire le mélange avant de mettre dans la bouche . Prenez soin de vous et avant tout, RESTEZ CHEZ VOUS !!!!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s